Les figures religieuses fondatrices du Québec dans les manuels scolaires de culture religieuse : entre mémoire et perte de sens

Mireille Estivalèzes
| :
Le présent article examine la place accordée aux figures religieuses fondatrices de Montréal, et plus largement de la Nouvelle-France, ainsi que les représentations qui en sont proposées dans les manuels scolaires d’éthique et culture religieuse du secondaire, dont un thème du programme est consacré au patrimoine religieux québécois. Nous chercherons à identifier les qualités constitutives de la mémoire transmise aux jeunes générations actuelles à propos de l’histoire des origines religieuses des premiers temps de la colonie, dans le contexte de la société largement sécularisée qu’est le Québec aujourd’hui, et nous nous demanderons s’il est possible d’accéder au sens de ce qui motivait ces figures pionnières d’importance.
| :
This paper deals with the relative significance given to the religious founding figures of Montreal and of Nouvelle-France in general, as well as what sort of representations are proposed of these figures, in the teaching books of Quebec’s Ethics and Religious Culture Program in those chapters where religious heritage is addressed. We shall try to identify the essential qualities of the memory that is transmitted to today’s young generations of the religious project which was that of Quebec’s original settlers, in today’s profondly secularized Quebec society, as well as to what extent the deep motivations driving these founding figures can be understood today.

Voir en ligne : http://id.erudit.org/iderudit/1051531ar