Les noyades si nombreuses

, par Jean Provencher

Au cours de mon long périple dans les journaux d’autrefois, je découvre, à ma grande surprise, qu’il y a cent ans, on ne savait pas nager. Rares sont ceux qui tombant à l’eau peuvent s’en sortir. Je l’évoquais déjà voilà deux ans. Voici que le chroniqueur montréalais Léon d’Ornano, d’origine corse, revient sur le sujet […]

Voir en ligne : http://jeanprovencher.com/2014/07/3...