Les paradis imaginaires

, par Jean Provencher

Sauf la consommation d’opium dans les villes de Montréal et de Québec et, souvent, l’abus d’alcool, je n’ai pas trouvé trace au Québec, il y a un peu plus de cent ans, de produits menant à des paradis imaginaires. Mais il n’en est pas de même en France. Et La Tribune (Saint-Hyacinthe) passe en revue […]

Voir en ligne : http://jeanprovencher.com/2014/10/1...