Les rêves morts

, par Jean-Louis Lessard

Gaétane de Montreuil (Georgina Bélanger), Les rêves
morts, s. l., Chez l’autrice, 1927, 64 pages.

Le premier poème donne son titre
au recueil. Montreuil évoque un ancien ami d’enfance dont elle semblait éprise
(voir l’extrait). D’autres poèmes feront aussi état de cet amour resté
embryonnaire.

Pour le reste, il n’y a pas
d’inspiration uniforme. On y lit une légende indienne (La légende

Voir en ligne : https://laurentiana.blogspot.com/20...