Les saules pleureurs d’Amérique seraient-ils venus du poète anglais Alexander Pope ?

, par Jean Provencher

Il n’est pas facile de faire l’histoire des arbres non indigènes d’un lieu donné, d’un pays donné. L’année 1813, par exemple, est la plus ancienne mention que je possède, il me semble, de la présence au Québec du peuplier de Lombardie. Mais comment savoir s’il n’était pas là auparavant ? Et comment est-il entré ? […]

Voir en ligne : http://jeanprovencher.com/2015/08/1...