Les sources américaines de la formation psychiatrique à l’Université de Montréal : à propos d’une enquête inédite de Camille Laurin sur l’enseignement de la psychiatrie aux États-Unis (1962-1964)

Alexandre Klein
Si la psychiatrie québécoise francophone s’est longtemps inspirée des théories et des pratiques développées en France, c’est pourtant du côté des États-Unis que Camille Laurin, alors directeur du Département de psychiatrie de l’Université de Montréal, alla chercher au début des années 1960 des éléments pour réformer son programme de formation. C’est en tout cas ce que nous révèle un document d’archives récemment découvert dans le Fonds du Secrétariat général de l’Université de Montréal. Ce dossier inédit, contenant les résultats d’une enquête menée en 1962-1963 par le psychiatre québécois auprès de ses homologues états-uniens, témoigne de l’importance du modèle américain pour l’affirmation de la psychiatrie de langue française à Montréal et, notamment, pour la mise en place de la première formation psychiatrique complète en français de la province. Il nous rappelle ainsi qu’en pleine Révolution tranquille, les psychiatres francophones du Québec vivaient encore, et de manière nouvelle, leur moment américain.

Voir en ligne : http://www.erudit.org/fr/revues/men...