Les vieux pommiers, âgés de plus de 90 ans, continuent de connaître des années d’abondance

, par Jean Provencher

Au ministère de l’Agriculture en 1976, chemin Sainte-Foy, à Québec, on me disait que la vie utile d’un pommier était de 30 ans, soit de sa dixième année à sa quarantième. L’année 2020 s’annonce faste.

Voir en ligne : https://jeanprovencher.com/2020/07/...