Manifestation à Montréal contre les politiques du gouvernement libéral dirigé par Robert Bourassa

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Par cette démonstration, les centrales veulent exprimer leur insatisfaction à l’endroit des politiques du gouvernement libéral dirigé par Robert Bourassa
. Les principales mesures dénoncées sont l’abolition du régime de placement dans le secteur de la construction (projet de loi 119), la dérèglementation, la politique linguistique (projets de loi 140 et 142), le « scandale » des privatisations et, finalement, le piétinement des négociations dans les secteurs public et parapublic. Partis de l’Hôtel de ville de Montréal, les manifestants se dirrigent vers les bureaux du premier ministre Bourassa situés au siège social d’Hydro-Québec, rue Dorchester (René-Lévesque).Par cette démonstration, les centrales veulent exprimer leur insatisfaction à l’endroit des politiques du gouvernement libéral dirigé par Robert Bourassa
. Les principales mesures dénoncées sont l’abolition du régime de placement dans le secteur de la construction (projet de loi 119), la dérèglementation, la politique linguistique (projets de loi 140 et 142), le « scandale » des privatisations et, finalement, le piétinement des négociations dans les secteurs public et parapublic. Partis de l’Hôtel de ville de Montréal, les manifestants se dirrigent vers les bureaux du premier ministre Bourassa situés au siège social d’Hydro-Québec, rue Dorchester (René-Lévesque). Source : Le Devoir, 15 décembre 1986, p.1-8.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...