Manifestation contre la Loi des mesures des guerres à Montréal

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Pour les 375 manifestants sur place, les procès des membres du Front de libération du Québec (FLQ) ont servi à démontrer que les autorités judiciaires ont été les serviteurs du pouvoir politique. Les contestataires soulignent que les dates de ces procès politiques, dits de droit commun, ne sont qu’approximatives, et que les autorités refusent sans motif d’accorder des cautionnements à de nombreux citoyens.Pour les 375 manifestants sur place, les procès des membres du Front de libération du Québec (FLQ) ont servi à démontrer que les autorités judiciaires ont été les serviteurs du pouvoir politique. Les contestataires soulignent que les dates de ces procès politiques, dits de droit commun, ne sont qu’approximatives, et que les autorités refusent sans motif d’accorder des cautionnements à de nombreux citoyens. Source : Le Devoir, 14 janvier 1971, p. 2-3.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...