Manifestation contre le groupe Human Life International

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Soixante-cinq groupes communautaires sont à l’origine de la manifestation. Environ 200 policiers veillent au respect de l’ordre au moment de la messe, célébrée pour les membres de HLI à la basilique Notre-Dame. Les insultes et les huées pleuvent sur les membres de HLI à leur sortie de l’église. Des oeufs, des tomates, des pétards et quelques bouteilles prennent la direction des militants pro-vie. Des jeunes endommagent une auto-patrouille. Une femme porte une pancarte sur laquelle on peu lire : « Garde ton rosaire loin de mes ovaires ». Selon « Le Devoir » : « Le groupe ultra-conservateur d’origine américaine milite activement contre l’avortement, la contraception, la stérilisation, l’infanticide, l’éducation sexuelle, l’homosexualité, la pornographie, les expériences sur les foetus et l’utilisation thérapeutique de membranes foetales ».Soixante-cinq groupes communautaires sont à l’origine de la manifestation. Environ 200 policiers veillent au respect de l’ordre au moment de la messe, célébrée pour les membres de HLI à la basilique Notre-Dame. Les insultes et les huées pleuvent sur les membres de HLI à leur sortie de l’église. Des oeufs, des tomates, des pétards et quelques bouteilles prennent la direction des militants pro-vie. Des jeunes endommagent une auto-patrouille. Une femme porte une pancarte sur laquelle on peu lire : « Garde ton rosaire loin de mes ovaires ». Selon « Le Devoir » : « Le groupe ultra-conservateur d’origine américaine milite activement contre l’avortement, la contraception, la stérilisation, l’infanticide, l’éducation sexuelle, l’homosexualité, la pornographie, les expériences sur les foetus et l’utilisation thérapeutique de membranes foetales ». Source : Le Devoir, 20 avril 1995, p.A10

Voir en ligne : http://www.bilan.usherbrooke.ca/bil...