Manifestation contre le projet de loi C-105

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Les grands syndicats (Centrale de l’enseignement du Québec (CEQ), Confédération des syndicats nationaux (CSN), Fédération des travailleurs du Québec (FTQ)) et divers groupes populaires sont à l’origine de cette manifestation contre le projet de loi que pilote le ministre Bernard Valcourt. Le projet de loi C-105 vise à réduire les coûts du programme d’assurance-chômage. Le président de la CSN, Gérald Larose, déclare à l’intention du ministre Valcourt : « Cette loi, c’est votre tombe, et ce sont les travailleurs et travailleuses du Québec qui vont la mettre en terre. [...] Si vous passez la loi 105, soyez assuré qu’on ne verra plus votre fraise, parce que politiquement vous allez être mort, six pieds sous terre. On est 45 000 à -25 degrés celcius, M.Valcourt, mettez ça dans votre pipe, sinon vous allez avoir un magistral coup de pied dans le cul. » Le gouvernement progressiste-conservateur fera éventuellement adopter un autre projet de loi (C-113) qui comporte des modifications au programme d’assurance-chômage, notamment à l’endroit des prestataires qui quittent volontairement leur emploi. Les grands syndicats (Centrale de l’enseignement du Québec (CEQ), Confédération des syndicats nationaux (CSN), Fédération des travailleurs du Québec (FTQ)) et divers groupes populaires sont à l’origine de cette manifestation contre le projet de loi que pilote le ministre Bernard Valcourt. Le projet de loi C-105 vise à réduire les coûts du programme d’assurance-chômage. Le président de la CSN, Gérald Larose, déclare à l’intention du ministre Valcourt : « Cette loi, c’est votre tombe, et ce sont les travailleurs et travailleuses du Québec qui vont la mettre en terre. [...] Si vous passez la loi 105, soyez assuré qu’on ne verra plus votre fraise, parce que politiquement vous allez être mort, six pieds sous terre. On est 45 000 à -25 degrés celcius, M.Valcourt, mettez ça dans votre pipe, sinon vous allez avoir un magistral coup de pied dans le cul. » Le gouvernement progressiste-conservateur fera éventuellement adopter un autre projet de loi (C-113) qui comporte des modifications au programme d’assurance-chômage, notamment à l’endroit des prestataires qui quittent volontairement leur emploi. Source : Le Devoir, 8 février 1993, p.A1

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...