Manifestation d’appui aux Franco-Ontariens au Monument National

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Environ 700 personnes prennent part à cette réunion qui se déroule au Monument National. De nombreux orateurs s’adressent à la foule, dont des Canadiens d’origine irlandaise, membres des écoles séparées ontariennes, qui appuient les revendications des francophones. Rappelant que l’enseignement du français profite d’une protection constitutionnelle, les gens présents adoptent une résolution à l’effet que : « L’assemblée proteste énergiquement contre les règlements arbitraires par lesquels le gouvernement de l’Ontario tente depuis quelque temps de défavoriser les enfants de nos compatriotes de cette province. » Se référant au soutien obtenu par des Ontariens d’origine irlandaise, la résolution dit également : « L’assemblée constate de nouveau avec bonheur, par le discours de M.Foran et la lettre de M.Armstrong, que la résistance des Canadiens-français (sic) de l’Ontario reçoit l’approbation de tous les hommes justes, et elle envoie à ces derniers l’assurance de l’appui unanime de la province de Québec. » Environ 700 personnes prennent part à cette réunion qui se déroule au Monument National. De nombreux orateurs s’adressent à la foule, dont des Canadiens d’origine irlandaise, membres des écoles séparées ontariennes, qui appuient les revendications des francophones. Rappelant que l’enseignement du français profite d’une protection constitutionnelle, les gens présents adoptent une résolution à l’effet que : « L’assemblée proteste énergiquement contre les règlements arbitraires par lesquels le gouvernement de l’Ontario tente depuis quelque temps de défavoriser les enfants de nos compatriotes de cette province. » Se référant au soutien obtenu par des Ontariens d’origine irlandaise, la résolution dit également : « L’assemblée constate de nouveau avec bonheur, par le discours de M.Foran et la lettre de M.Armstrong, que la résistance des Canadiens-français (sic) de l’Ontario reçoit l’approbation de tous les hommes justes, et elle envoie à ces derniers l’assurance de l’appui unanime de la province de Québec. » Source : Le Devoir, 16 décembre 1913, p.4.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...