Manifestation d’envergure en faveur de la Loi 101

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

La marche, qui s’étend du parc Lafontaine au champ de Mars, attire de nombreuses personnalités dont le chef de l’Opposition, Jacques Parizeau, les syndicalistes Lorraine Pagé et Serge Turgeon, ainsi que des artistes comme Pierre Curzi et Yves Beauchemin. Quelques orateurs prennent la parole au champ de Mars, notamment le président du Mouvement Québec français, Guy Bouthillier, qui déclare : « Nous ne voulons rien que la loi 101, mais toute la loi 101. » Ces propos se veulent une réaction à la Loi 178 que le gouvernement du Parti libéral a fait adopter en décembre. Celle-ci prévoit des compromis sur la langue d’affichage. Deux jours plus tard, le 14, d’autres manifestations auront lieu. Une d’entre elles, qui se déroule à Québec, attirera des milliers de personnes sur la Colline parlementaire. La marche, qui s’étend du parc Lafontaine au champ de Mars, attire de nombreuses personnalités dont le chef de l’Opposition, Jacques Parizeau, les syndicalistes Lorraine Pagé et Serge Turgeon, ainsi que des artistes comme Pierre Curzi et Yves Beauchemin. Quelques orateurs prennent la parole au champ de Mars, notamment le président du Mouvement Québec français, Guy Bouthillier, qui déclare : « Nous ne voulons rien que la loi 101, mais toute la loi 101. » Ces propos se veulent une réaction à la Loi 178 que le gouvernement du Parti libéral a fait adopter en décembre. Celle-ci prévoit des compromis sur la langue d’affichage. Deux jours plus tard, le 14, d’autres manifestations auront lieu. Une d’entre elles, qui se déroule à Québec, attirera des milliers de personnes sur la Colline parlementaire. Source : La Presse, 13 mars 1989, p.1, A2-B1.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...