Manifestation d’opposition au premier ministre René Lévesque

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Le premier-ministre affirme que la manifestation est infiltrée « de marginaux, des révolutionnaires de deuxième classe qui profitent de toutes occasions pour livrer leur message qu’autrement ils ne pourraient pas passer. Notre société, poursuit-il, n’est pas violente comparée à d’autres et j’ai vu pire. »Le premier-ministre affirme que la manifestation est infiltrée « de marginaux, des révolutionnaires de deuxième classe qui profitent de toutes occasions pour livrer leur message qu’autrement ils ne pourraient pas passer. Notre société, poursuit-il, n’est pas violente comparée à d’autres et j’ai vu pire. » Source : Le Devoir, 5 février 1980, p.1-6

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...