Manifestation de femmes favorables à l’avortement à la Chambre des communes

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Les militantes prennent les députés par surprise en les interpellant à haute voix pendant les travaux. Pour éviter leur expulsion de la chambre, certaines d’entre elles vont même jusqu’à s’enchaîner à leur siège. La question de l’avortement libre occupe une place importante sur la scène politique. Trois jours plus tôt, des femmes se sont présentées devant la résidence du premier ministre Pierre Elliott Trudeau pour lui faire connaître leurs doléances. Rappelons qu’à ce moment, l’avortement n’est permis que dans les cas où la santé de la mère est menacée.Les militantes prennent les députés par surprise en les interpellant à haute voix pendant les travaux. Pour éviter leur expulsion de la chambre, certaines d’entre elles vont même jusqu’à s’enchaîner à leur siège. La question de l’avortement libre occupe une place importante sur la scène politique. Trois jours plus tôt, des femmes se sont présentées devant la résidence du premier ministre Pierre Elliott Trudeau pour lui faire connaître leurs doléances. Rappelons qu’à ce moment, l’avortement n’est permis que dans les cas où la santé de la mère est menacée. Source : Le Devoir, 12 mai 1970, p.2.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...