Manifestation de sans emplois à l’hôtel Reine-Elizabeth

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Le lendemain, le journaliste de « La Presse » écrit au sujet de cette manifestation : « L’expression « Faisons payer les riches ! » a pris une saveur nouvelle hier lorsqu’un commando-bouffe d’une centaine de pauvres et de gauchistes est allé se servir dans les cuisines du pouvoir et de l’argent, au restaurant [...] de l’hôtel Reine-Elizabeth, hier midi ». Cent huit manifestants seront arrêtés par l’escouade anti-émeute. Le lendemain, le journaliste de « La Presse » écrit au sujet de cette manifestation : « L’expression « Faisons payer les riches ! » a pris une saveur nouvelle hier lorsqu’un commando-bouffe d’une centaine de pauvres et de gauchistes est allé se servir dans les cuisines du pouvoir et de l’argent, au restaurant [...] de l’hôtel Reine-Elizabeth, hier midi ». Cent huit manifestants seront arrêtés par l’escouade anti-émeute. Source : La Presse, 4 décembre 1997, p.A3

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...