Manifestation de solidarité à l’endroit des grévistes de Lachute

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Une altercation se produit devant la maison du propriétaire de l’usine Dominion Ayers. Les activités de cette entreprise ont été interrompues par une grève qui a été déclenchée le 6 août 1966. Les policiers privés du propriétaire de l’usine, Gilbert Ayers, arrosent les manifestants à l’aide de boyaux d’arrosage du service d’incendie de la ville. Le maire affirmera par la suite ne pas comprendre comment ces lances d’incendie se sont retrouvées à cet endroit. Une quinzaine de policiers privés gardent l’endroit en plus des employés d’autres usines qui appartiennent à Ayers. Lors de la manifestation, des témoins croient entendre les policiers tirer des balles, en plus des cartouches de lacrymogènes. Le chef de la police privée de Gilbert Ayers niera avoir tiré de vrais coups de feu, mais admettra avoir utilisé des gaz lacrymogènes contre les manifestants. Trois manifestants seront incommodés par ces gaz. Un gardien de l’usine est aussi blessé par une brique. Une altercation se produit devant la maison du propriétaire de l’usine Dominion Ayers. Les activités de cette entreprise ont été interrompues par une grève qui a été déclenchée le 6 août 1966. Les policiers privés du propriétaire de l’usine, Gilbert Ayers, arrosent les manifestants à l’aide de boyaux d’arrosage du service d’incendie de la ville. Le maire affirmera par la suite ne pas comprendre comment ces lances d’incendie se sont retrouvées à cet endroit. Une quinzaine de policiers privés gardent l’endroit en plus des employés d’autres usines qui appartiennent à Ayers. Lors de la manifestation, des témoins croient entendre les policiers tirer des balles, en plus des cartouches de lacrymogènes. Le chef de la police privée de Gilbert Ayers niera avoir tiré de vrais coups de feu, mais admettra avoir utilisé des gaz lacrymogènes contre les manifestants. Trois manifestants seront incommodés par ces gaz. Un gardien de l’usine est aussi blessé par une brique. Source : Le Devoir, 24 octobre 1966, p.1-6

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...