Manifestation nationaliste à Montréal

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

L’Union Jack est mis à feu et trois voitures sont renversées (le drapeau unifolié ne sera adopté officiellement qu’en décembre). Les agents de police procèdent à 60 arrestations et conduisent les prévenus aux postes de police par groupe de trois ou quatre. Les jeunes manifestants sont arrêtés pour s’être trouvés dans une manifestation non-autorisée. Lors du procès, 26 des accusés seront condamnés à une peine équivalent au temps qu’ils ont déjà passé en prison à la suite de ces arrestations.L’Union Jack est mis à feu et trois voitures sont renversées (le drapeau unifolié ne sera adopté officiellement qu’en décembre). Les agents de police procèdent à 60 arrestations et conduisent les prévenus aux postes de police par groupe de trois ou quatre. Les jeunes manifestants sont arrêtés pour s’être trouvés dans une manifestation non-autorisée. Lors du procès, 26 des accusés seront condamnés à une peine équivalent au temps qu’ils ont déjà passé en prison à la suite de ces arrestations. Source : Le Devoir, 9 septembre 1964, p.3

Voir en ligne : http://www.bilan.usherbrooke.ca/bil...