Manifestation ouvrière devant la Commonwealth Plywood de Sainte-Thérèse

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Cette ligne de piquetage étant interdite par une ordonnance de la cour, la manifestation de solidarité, qui mobilise environ 300 personnes, dégénère en bagarre avec les forces policières. Les gaz lacrymogènes et les matraques sont utilisés au cours de cette échauffourée qui se solde par dix arrestations. On rapporte un nombre indéterminé de blessés chez les manifestants.Cette ligne de piquetage étant interdite par une ordonnance de la cour, la manifestation de solidarité, qui mobilise environ 300 personnes, dégénère en bagarre avec les forces policières. Les gaz lacrymogènes et les matraques sont utilisés au cours de cette échauffourée qui se solde par dix arrestations. On rapporte un nombre indéterminé de blessés chez les manifestants. Source : La Presse, 8 juin 1978, p.A3 et B9. Le Devoir, 8 juin 1978, p.3

Voir en ligne : http://bilan3.usherbrooke.ca/bilan/...