Manifestations organisées dans le cadre de la Fête du travail

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

D&#8217 ;importants rassemblements ont lieu un peu partout à travers la province, dont un qui attire plusieurs dizaine de milliers de personnes à Montréal. Le premier ministre Jean Charest et sa politique de « réingénierie » sont dans la mire des manifestants qui en ont particulièrement contre les modifications apportées à l&#8217 ;article 45 du Code du travail et aux accréditations syndicales dans le domaine de la santé. Selon la présidente de la Confédération des syndicats nationaux (CSN), Claudette Carbonneau : « &#8230 ;Jean Charest doit comprendre que, tant qu&#8217 ;il ne reculera pas de cap, on ne reculera devant rien, y compris la perspective d&#8217 ;exercer une grève sociale. » Au moment où cette manifestation se déroule, le premier ministre est en France. Informé des événements de ce 1er mai, il invite les syndicats à l&#8217 ;ouverture et au dialogue.D&#8217 ;importants rassemblements ont lieu un peu partout à travers la province, dont un qui attire plusieurs dizaine de milliers de personnes à Montréal. Le premier ministre Jean Charest et sa politique de « réingénierie » sont dans la mire des manifestants qui en ont particulièrement contre les modifications apportées à l&#8217 ;article 45 du Code du travail et aux accréditations syndicales dans le domaine de la santé. Selon la présidente de la Confédération des syndicats nationaux (CSN), Claudette Carbonneau : « &#8230 ;Jean Charest doit comprendre que, tant qu&#8217 ;il ne reculera pas de cap, on ne reculera devant rien, y compris la perspective d&#8217 ;exercer une grève sociale. » Au moment où cette manifestation se déroule, le premier ministre est en France. Informé des événements de ce 1er mai, il invite les syndicats à l&#8217 ;ouverture et au dialogue. Source : Le Devoir, 3 mai 2004, p.A3. La Presse, 2 mai 2004, p.1 et A2.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...