Meurtre de Kamouraska – L’autodafé d’un manuscrit embarrassant

, par Instantanés

En 1840, un instituteur de Kamouraska du nom de Charles Dolbigny a tenté de publier, avec l’aide du journal Le Canadien, un roman à propos du meurtre de Kamouraska intitulé Un drame de l’enfer, ou l’assassinat d’Achille Taché. L’histoire de ce crime a fortement inspiré, plus d’un siècle après, l’auteure Anne Hébert dans son roman Kamouraska, comme nous l’avons présenté dans notre précédent blogue : « Kamouraska » d’Anne Hébert, où la réalité rivalise avec la fiction.

Contrairement à madame Hébert qui s’est basée sur des documents d’archives afin de recréer ce récit historique, Dolbigny fut un témoin direct des événements qui se sont déroulés en 1839. Pour diverses raisons, son roman ne verra jamais le jour, et on a cru pendant longtemps qu’il n’existait aucune trace du manuscrit.

Or, dans sa thèse de doctorat intitulée « La communauté du dehors : imaginaire social et représentations du crime au Québec (XIXe-XXe siècle) » publiée à l’hiver 2015, Alex Gagnon nous fait part d’informations sur la seconde vie du manuscrit de Dolbigny, découverte qu’il a fait dans les archives de BAnQ Rimouski.

En effet, le document est tombé entre les mains de personnes influentes qui ne voulaient pas que celui-ci soit publié. Au début de l’année 1864, après le décès de Dolbigny, son manuscrit fut vendu à l’encan et se retrouva entre les mains d’un avocat de Québec, Achille Talbot. C’est alors que Ulric-Joseph Tessier, président du conseil législatif du Canada-Uni et Étienne-Paschal Taché, ancien premier ministre de la région est du Canada-Uni, ont tout fait afin de récupérer le manuscrit auprès de Talbot, qui menaçait de faire publier le document.

 

Ulric-Joseph Tessier, vers 1870. BAnQ Québec (P560,S2,D1,P1337). J. E. Livernois.

Ulric-Joseph Tessier, vers 1870. BAnQ Québec (P560,S2,D1,P1337). J. E. Livernois.

 

Étienne-Paschal Taché, vers 1865. BAnQ Québec (P560,S2,D1,P1538). J.E. Livernois.

Étienne-Paschal Taché, vers 1865. BAnQ Québec (P560,S2,D1,P1538). J.E. Livernois.

 

Il s’avère que Tessier et Taché étaient intimement liés aux familles seigneuriales impliquées dans cette sordide affaire de meurtre. Dans les archives de leurs correspondances, il est indiqué qu’on « désire sincèrement que l’ouvrage de M. Dolbigny ne voit jamais le jour. […] On pourrait arrêter la publication d’un ouvrage propre à contrister bien des cœurs et à alimenter, dans le public, le goût dépravé, et déjà si grand, du scandale. »

 

Lettre d'E. P. [Etienne-Paschal] Taché à Ulric-Joseph Tessier, 26 janvier 1864. BAnQ Rimouski (P1,S1,SS1,P31_02).

Lettre d’E. P. [Etienne-Paschal] Taché à Ulric-Joseph Tessier, 26 janvier 1864. BAnQ Rimouski (P1,S1,SS1,P31_02).

 

Lettre d'E. P. [Etienne-Paschal] Taché à Ulric-Joseph Tessier, 31 janvier 1864. BAnQ Rimouski (P1, S1, SS1, P32_02).

Lettre d’E. P. [Etienne-Paschal] Taché à Ulric-Joseph Tessier, 31 janvier 1864. BAnQ Rimouski (P1, S1, SS1, P32_02).

 

Après de nombreux efforts, les deux hommes réussirent à faire l’achat du fameux manuscrit avant que celui-ci ne soit publié, au coût de 100 piastres somme considérable à l’époque. Ce n’est que plusieurs années plus tard, en 1890, qu’Ulric-Joseph Tessier indique, dans son journal intime, avoir brûlé le dernier exemplaire du manuscrit de Dolbigny : « J’ai gardé ces écrits plusieurs années mais je peux mourir et ma promesse est de les livrer au feu […] je le fais et ils sont brûlés ». La réputation des familles au statut social important était donc intacte, et l’affaire fut étouffée.

 

Ulric-Joseph-Tessier ; Mémoires, 1857-1866. BAnQ Rimouski (P1,S1,SS2,P110).

Ulric-Joseph-Tessier ; Mémoires, 1857-1866. BAnQ Rimouski (P1,S1,SS2,P110).

 

Ainsi, il ne reste plus aujourd’hui aucune trace de ce manuscrit. Il est permis de croire qu’à l’époque où il a été rédigé, ce roman aurait fait couler beaucoup d’encre.

* Nos remerciements à Alex Gagnon pour sa collaboration dans cet article.

 

POUR EN SAVOIR PLUS SUR CE DRAME HISTORIQUE

 – Alex Gagnon, La communauté du dehors. Imaginaire social et représentations du crime au Québec (XIXe – XXe siècle), thèse de doctorat (littératures de langue française), Université de Montréal, 2015.

– Sylvio Leblond, « Le drame de Kamouraska d’après les documents de l’époque », Les Cahiers des Dix, n° 37, 1972, p. 239-273.

– Béatrice Chassé, « L’assassinat du seigneur Achille Taché », L’estuaire, Revue d’histoire des pays de l’estuaire du Saint-Laurent, n° 68, 2008, p. 17

Les chercheurs peuvent aussi consulter les journaux d’époque disponibles en ligne sur le site de BAnQ dans la Collection numérique.

 

Guillaume Marsan, archiviste-coordonnateur – BAnQ Rimouski et Gaspé

Cet article Meurtre de Kamouraska – L’autodafé d’un manuscrit embarrassant est apparu en premier sur Instantanés.

Voir en ligne : http://blogues.banq.qc.ca/instantan...