Mise en application du nouveau système d’aide juridique

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Le nouveau système d’aide juridique instauré pour l’ensemble de la population prévoit l’embauche de 130 avocats salariés à plein temps, en plus de tous les avocats de pratique privée qui voudront s’intégrer au système. Ce système, qui est le fruit de 18 années d’efforts, constitue selon le ministre de la Justice, Jérôme Choquette, une grande innovation : « Notre système d’aide juridique est extrêmement avancé et il est unique en son genre en ce qu’il permet le libre choix de l’avocat et prévoit en même temps un programme d’aide juridique assuré par des avocats à plein temps et salariés. C’est un grand jour pour la justice. » En ce qui a trait aux revenus des gens éligibles à l’aide juridique, il s’agit de ceux des barèmes du salaire minimum, n’incluant pas les allocations familiales ou les autres revenus sociaux.Le nouveau système d’aide juridique instauré pour l’ensemble de la population prévoit l’embauche de 130 avocats salariés à plein temps, en plus de tous les avocats de pratique privée qui voudront s’intégrer au système. Ce système, qui est le fruit de 18 années d’efforts, constitue selon le ministre de la Justice, Jérôme Choquette, une grande innovation : « Notre système d’aide juridique est extrêmement avancé et il est unique en son genre en ce qu’il permet le libre choix de l’avocat et prévoit en même temps un programme d’aide juridique assuré par des avocats à plein temps et salariés. C’est un grand jour pour la justice. » En ce qui a trait aux revenus des gens éligibles à l’aide juridique, il s’agit de ceux des barèmes du salaire minimum, n’incluant pas les allocations familiales ou les autres revenus sociaux. Source : Le Devoir, 2 juin 1973, p.3

Voir en ligne : http://www.bilan.usherbrooke.ca/bil...