Mise en place de la travée centrale du pont de Québec

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Une fois le travail exécuté, des bateaux situés à proximité de ce que les journalistes appelent la « huitième merveille du monde » font entendre leurs sifflets. Un premier train à marchandises, propriété du Transcontinental, passera sur le pont de Québec le 3 décembre 1917. On prévoit que d’ici quelques semaines ce sera au tour d’un train à passagers de circuler sur la nouvelle structure. Il faudra toutefois attendre le 22 septembre 1929 avant que le pont de Québec ne soit finalement ouvert aux automobiles. Une fois le travail exécuté, des bateaux situés à proximité de ce que les journalistes appelent la « huitième merveille du monde » font entendre leurs sifflets. Un premier train à marchandises, propriété du Transcontinental, passera sur le pont de Québec le 3 décembre 1917. On prévoit que d’ici quelques semaines ce sera au tour d’un train à passagers de circuler sur la nouvelle structure. Il faudra toutefois attendre le 22 septembre 1929 avant que le pont de Québec ne soit finalement ouvert aux automobiles. Source : La Presse, 21 septembre 1917, p.1 et 17, et 3 décembre 1917, p.1.

Voir en ligne : http://bilan3.usherbrooke.ca/bilan/...