Mise sur pied des fondements des Jeunesses musicales du Canada

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

L’abbé Joseph-Hector Lemieux, Anaïs Allard-Rousseau, Alice Desruisseaux-Boisvert et Lefèbvre sont les membres fondateurs des JMC. Cet organisme sans but lucratif voit au développement de jeunes musiciens et compositeurs canadiens. Les JMC organiseront des concerts d’artistes et d’ensembles canadiens et étrangers, des représentations de troupes d’opéra et de troupes de danse ainsi que des productions lyriques à travers le Canada. En 1951, elles établiront un camp permanent au mont Orford, dans les Cantons de l’Est, où elles atteindront une réputation d’envergure nationale, puis mondiale.L’abbé Joseph-Hector Lemieux, Anaïs Allard-Rousseau, Alice Desruisseaux-Boisvert et Lefèbvre sont les membres fondateurs des JMC. Cet organisme sans but lucratif voit au développement de jeunes musiciens et compositeurs canadiens. Les JMC organiseront des concerts d’artistes et d’ensembles canadiens et étrangers, des représentations de troupes d’opéra et de troupes de danse ainsi que des productions lyriques à travers le Canada. En 1951, elles établiront un camp permanent au mont Orford, dans les Cantons de l’Est, où elles atteindront une réputation d’envergure nationale, puis mondiale. Source : Recherche effectuée dans le cadre du projet « Données sur l’histoire de la création musicale au Québec, 1940-2000 (chronologie et bibliographie) », un projet subventionné par le FCAR. Helmut Kalmann, Gilles Potvin et Kenneth Winters, dir., Encyclopédie de la musique du Canada, deuxième édition, Montréal, Fides, 1993 (1982), p. 542-543, 1686 à 1688, 1892.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...