Mon ami pouffe de rire lorsque je lui dis que nous vivons un fort bel été

, par Jean Provencher

Peut-être est-ce parce qu’il est banlieusard ? Voyez simplement une partie de la production de mon Groseillier à maquereau. La luxuriance. Et il me faudra revenir pour la suite. Chez moi, on s’enfarge dans le vivant tant les manifestations abondent.  

Voir en ligne : http://jeanprovencher.com/2017/07/2...