Monsieur, vous êtes en peine d’amour en ce moment ?

, par Jean Provencher

Je vous comprends. J’ai bien connu. C’est la raison pour laquelle je n’espère plus jouer à ce jeu. L’écrivain et poète français Paul Verlaine (1844-1896) s’y connaît également. De Birds in the night, daté de septembre-octobre 1872, paru dans Romances sans paroles en 1874, quelques quatrains : Aussi, me voici plein de pardons chastes, Non, […]

Voir en ligne : http://jeanprovencher.com/2016/09/1...