Naissance officielle des Grands Ballets Canadiens

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

La nouvelle compagnie poursuit le mandat artistique de la compagnie mère (les Ballets Chiriaeff) en gardant le même répertoire de ballet. Les chorégraphes attitrés, Mme Chiriaeff et Éric Hyrst, puissent leurs inspirations dans deux styles, le néoclassique et la danse de caractère. À l’inverse de la compagnie mère, qui avait orienté sa production artistique pour la télévision, les GBC entreprennent une carrière axée sur la représentation scénique.
La nouvelle compagnie poursuit le mandat artistique de la compagnie mère (les Ballets Chiriaeff) en gardant le même répertoire de ballet. Les chorégraphes attitrés, Mme Chiriaeff et Éric Hyrst, puissent leurs inspirations dans deux styles, le néoclassique et la danse de caractère. À l’inverse de la compagnie mère, qui avait orienté sa production artistique pour la télévision, les GBC entreprennent une carrière axée sur la représentation scénique.
Source : BENJAMIN Jacques. La beauté pure en mouvement. Montréal, Carte blanche, 1999, p.33.

TEMBECK Iro. Danser à Montréal. Germination d’une histoire chorégraphique. Québec, Presses de l’Université du Québec, p.78.

Site web officiel des Grands Ballets Canadiens : http://www.grandsballets.qc.ca/fr/index.cfm

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...