Nomination d’Alain Vigneault au poste d’entraîneur du Canadien de Montréal

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

En deux saisons derrière le banc du Tricolore, Tremblay avait conservé une fiche de 71 victoires, 63 défaites et 25 parties nulles. Pour le remplacer, le Canadien fait appel à Alain Vigneault, un entraîneur de 36 ans qui a fait ses classes comme entraîneur dans le hockey junior québécois et au poste d’adjoint avec les Sénateurs d’Ottawa de la Ligue nationale de hockey (LNH). Pour l’assister dans ses fonctions, le Canadien annonce qu’il a mis sous contrat Dave King, un vétéran de 49 ans qui a dirigé l’équipe nationale du Canada pendant plusieurs années avant de devenir l’entraîneur des Flames de Calgary de la LNH de 1992 à 1995. Quelques jours plus tard, la direction de l’équipe annoncera le départ de Jacques Laperrière, Yvan Cournoyer et Steve Shutt. Les trois hommes agissaient comme adjoints à Mario Tremblay. En deux saisons derrière le banc du Tricolore, Tremblay avait conservé une fiche de 71 victoires, 63 défaites et 25 parties nulles. Pour le remplacer, le Canadien fait appel à Alain Vigneault, un entraîneur de 36 ans qui a fait ses classes comme entraîneur dans le hockey junior québécois et au poste d’adjoint avec les Sénateurs d’Ottawa de la Ligue nationale de hockey (LNH). Pour l’assister dans ses fonctions, le Canadien annonce qu’il a mis sous contrat Dave King, un vétéran de 49 ans qui a dirigé l’équipe nationale du Canada pendant plusieurs années avant de devenir l’entraîneur des Flames de Calgary de la LNH de 1992 à 1995. Quelques jours plus tard, la direction de l’équipe annoncera le départ de Jacques Laperrière, Yvan Cournoyer et Steve Shutt. Les trois hommes agissaient comme adjoints à Mario Tremblay. Source : La Presse, 27 mai 1997, p.1, A20, S1-S5, 31 mai 1997, p.G3.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...