Nomination d’une Québécoise à l’Organisation des Nations unies

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Ambassadrice du Canada à l’ONU de 1992 à 1994, Louise Fréchette était sous-ministre de la Défense canadienne au moment de sa nomination. Devant la presse, elle reconnaît que le plus grand défi pour l’ONU est « de définir son rôle pour les années à venir ». Ambassadrice du Canada à l’ONU de 1992 à 1994, Louise Fréchette était sous-ministre de la Défense canadienne au moment de sa nomination. Devant la presse, elle reconnaît que le plus grand défi pour l’ONU est « de définir son rôle pour les années à venir ». Source : La Presse, 13 janvier 1998, p.A18.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...