Nomination d’une femme au poste de chef de l’Opposition officielle à l’Assemblée nationale

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

C’est la première fois dans l’histoire du parlementarisme québécois qu’une femme est désignée à ce poste. Monique Gagnon-Tremblay, qui fut non seulement présidente du Conseil du trésor et vice-première ministre, mais aussi la première femme ministre des Finances au Québec, assurera la continuité d’un caucus libéral inchangé. Ainsi, Pierre Paradis demeurera leader de l’opposition, Jean-Marc Fournier leader adjoint, Georges Farrah whip, Norman MacMillan whip adjoint et Jacques Chagnon président du caucus libéral.C’est la première fois dans l’histoire du parlementarisme québécois qu’une femme est désignée à ce poste. Monique Gagnon-Tremblay, qui fut non seulement présidente du Conseil du trésor et vice-première ministre, mais aussi la première femme ministre des Finances au Québec, assurera la continuité d’un caucus libéral inchangé. Ainsi, Pierre Paradis demeurera leader de l’opposition, Jean-Marc Fournier leader adjoint, Georges Farrah whip, Norman MacMillan whip adjoint et Jacques Chagnon président du caucus libéral. Source : http://www.assnat.qc.ca/fra/patrimoine/chronologie/chrono3.html ; Le Devoir, 14 mai 1998 p. A6.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...