Nomination de Felipe Alou au poste de gérant des Expos de Montréal

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Alou occupera encore ce poste à la fin du XXe siècle, ce qui lui permettra d’établir une marque de longévité chez les gérants des Expos. En 1994, il guidera l’équipe à ce qui semble être la meilleure saison de son histoire, jusqu’à ce qu’un arrêt de travail vienne mettre fin aux activités du baseball majeur. Alou devra par la suite composer avec la politique salariale des Expos qui, pour se maintenir à flot, se délestent régulièrement de leurs meilleurs joueurs. Sa popularité auprès des amateurs, qui rivalise avec cele des joueurs les plus connus, reste un phénomène à peu près unique dans le sport professionnel. Felipe Alou sera finalement congédié par la direction des Expos de Montréal en mai 2001.Alou occupera encore ce poste à la fin du XXe siècle, ce qui lui permettra d’établir une marque de longévité chez les gérants des Expos. En 1994, il guidera l’équipe à ce qui semble être la meilleure saison de son histoire, jusqu’à ce qu’un arrêt de travail vienne mettre fin aux activités du baseball majeur. Alou devra par la suite composer avec la politique salariale des Expos qui, pour se maintenir à flot, se délestent régulièrement de leurs meilleurs joueurs. Sa popularité auprès des amateurs, qui rivalise avec cele des joueurs les plus connus, reste un phénomène à peu près unique dans le sport professionnel. Felipe Alou sera finalement congédié par la direction des Expos de Montréal en mai 2001. Source : La Presse, 23 mai 1992, p.A1 et G1.

Voir en ligne : http://www.bilan.usherbrooke.ca/bil...