Nomination de George C. Marler au poste de chef parlementaire du Parti libéral du Québec

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Ancien directeur de l’Union des municipalités du Québec, Marler, qui représente la circonscription de Westmount-Saint-Georges à l’Assemblée législative depuis 1942, est désigné au poste de chef parlementaire à la suite d’un caucus des députés libéraux. Selon l’ancien chef Adélard Godbout, qui évoque la possibilité d’un congrès au leadership à l’été 1949, Marler est « hautement qualifié pour la tâche qui lui incombe ». George C. Marler demeurera à la tête des Libéraux jusqu’à l’élection de Georges-Émile Lapalme
, en 1950.Ancien directeur de l’Union des municipalités du Québec, Marler, qui représente la circonscription de Westmount-Saint-Georges à l’Assemblée législative depuis 1942, est désigné au poste de chef parlementaire à la suite d’un caucus des députés libéraux. Selon l’ancien chef Adélard Godbout, qui évoque la possibilité d’un congrès au leadership à l’été 1949, Marler est « hautement qualifié pour la tâche qui lui incombe ». George C. Marler demeurera à la tête des Libéraux jusqu’à l’élection de Georges-Émile Lapalme
, en 1950. Source : Le Devoir, 5 novembre 1948, p.3. Bibliothèque de la Législature, Répertoire des parlementaires québécois, 1867-1978, Québec, 1980, p.387.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...