Nomination de Jean Perron au poste d’entraîneur du Canadien de Montréal

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Le Canadien avait connu une belle campagne sous Lemaire, remportant le titre de la division Adams en saison régulière avant de s’incliner face aux Nordiques de Québec en ronde quarts de finale des séries éliminatoires. Celui-ci reconnaît cependant ne plus tenir à diriger l’équipe, une décision qui mène à l’engagement de Perron, un diplômé en éducation physique qui a obtenu du succès à la tête des Aigle Bleus de l’Université Moncton et acquis une bonne expérience en prenant part à quelques compétitions internationales. Âgé de 38 ans, le nouvel entraîneur du Tricolore manifeste le désir de préconiser un style plus offensif, tout en reconnaissant : « Je vais ajouter un peu de ma philosophie mais je ne suis pas pour chambarder l’équipe. » Au printemps 1986, Jean Perron mènera le Canadien de Montréal à la 23e conquête de la coupe Stanley de son histoire. Le Canadien avait connu une belle campagne sous Lemaire, remportant le titre de la division Adams en saison régulière avant de s’incliner face aux Nordiques de Québec en ronde quarts de finale des séries éliminatoires. Celui-ci reconnaît cependant ne plus tenir à diriger l’équipe, une décision qui mène à l’engagement de Perron, un diplômé en éducation physique qui a obtenu du succès à la tête des Aigle Bleus de l’Université Moncton et acquis une bonne expérience en prenant part à quelques compétitions internationales. Âgé de 38 ans, le nouvel entraîneur du Tricolore manifeste le désir de préconiser un style plus offensif, tout en reconnaissant : « Je vais ajouter un peu de ma philosophie mais je ne suis pas pour chambarder l’équipe. » Au printemps 1986, Jean Perron mènera le Canadien de Montréal à la 23e conquête de la coupe Stanley de son histoire. Source : La Presse, 30 juillet 1985, p.1, A2, S1 à S4.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...