Nomination de Michel Therrien au poste d’entraîneur du Canadien de Montréal

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Le congédiement de Jacques Martin, en décembre 2011, avait été suivi par l’embauche de Randy Cunneyworth sur une base intérimaire. Cette nomination avait suscité une certaine controverse puisque Cunneyworth est incapable de s’exprimer en français. Une fois la saison terminée, la direction de l’équipe règle un premier dossier en nommant Marc Bergevin au poste de directeur gérant. L’intérêt des amateurs se tourne ensuite vers l’identité du prochain entraîneur, la liste des candidats susceptibles de succéder à Cunneyworth se résumant habituellement à quelques noms : Bob Hartley, Marc Crawford, Michel Therrien et Patrick Roy. La mise sous contrat de Hartley avec les Flames de Calgary accentue les rumeurs qui planent autour de Therrien. Elles se confirment le 5 juin. Entraîneur de carrière, Michel Therrien a remporté la coupe Memorial avec les Prédateurs de Granby en 1996 et été nommé entraîneur du Canadien de Montréal en 2000 par André Savard. Limogé en janvier 2003, après 190 parties à la barre de l’équipe - 77 victoires, 77 défaites, 36 parties nulles - , il se retrouve à Wilkes-Barre, dans la Ligue américaine, puis avec les Penguins de Pittsburgh de Sidney Crosby qu’il guide à la finale de la coupe Stanley en 2008. De retour à Montréal en 2012, Therrien se dit plus confiant et mieux préparé qu’en 2000 pour faire face à la musique. Reconnu comme un entraîneur exigeant mais équitable envers ses joueurs, ce dernier reconnaît vouloir « leur insuffler la passion, l’énergie de jouer et une bonne éthique de travail ». Rappelons que le Canadien a terminé au dernier rang de l’Association de l’Est au terme de la saison régulière 2011-2012.Le congédiement de Jacques Martin, en décembre 2011, avait été suivi par l’embauche de Randy Cunneyworth sur une base intérimaire. Cette nomination avait suscité une certaine controverse puisque Cunneyworth est incapable de s’exprimer en français. Une fois la saison terminée, la direction de l’équipe règle un premier dossier en nommant Marc Bergevin au poste de directeur gérant. L’intérêt des amateurs se tourne ensuite vers l’identité du prochain entraîneur, la liste des candidats susceptibles de succéder à Cunneyworth se résumant habituellement à quelques noms : Bob Hartley, Marc Crawford, Michel Therrien et Patrick Roy. La mise sous contrat de Hartley avec les Flames de Calgary accentue les rumeurs qui planent autour de Therrien. Elles se confirment le 5 juin. Entraîneur de carrière, Michel Therrien a remporté la coupe Memorial avec les Prédateurs de Granby en 1996 et été nommé entraîneur du Canadien de Montréal en 2000 par André Savard. Limogé en janvier 2003, après 190 parties à la barre de l’équipe - 77 victoires, 77 défaites, 36 parties nulles - , il se retrouve à Wilkes-Barre, dans la Ligue américaine, puis avec les Penguins de Pittsburgh de Sidney Crosby qu’il guide à la finale de la coupe Stanley en 2008. De retour à Montréal en 2012, Therrien se dit plus confiant et mieux préparé qu’en 2000 pour faire face à la musique. Reconnu comme un entraîneur exigeant mais équitable envers ses joueurs, ce dernier reconnaît vouloir « leur insuffler la passion, l’énergie de jouer et une bonne éthique de travail ». Rappelons que le Canadien a terminé au dernier rang de l’Association de l’Est au terme de la saison régulière 2011-2012. Source : http://www.lapresse.ca/sports/hockey/201206/05/01-4531926-michel-therrien-entraineur-intransigeant-equipes-gagnantes.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_vous_suggere_4532138_article_POS3  ;
http://www.rds.ca/canadien/chroniques/341416.html

Voir en ligne : http://bilan3.usherbrooke.ca/bilan/...