Nomination de William « Scotty » Bowman au poste d’entraîneur du Canadien de Montréal

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Même s’il a été couronné par une coupe Stanley, le court passage de MacNeil -sept mois !- a aussi été marqué par plusieurs controverses, dont une impliquant le vétéran Henri Richard. Pour le remplacer, le Canadien fait appel à Scotty Bowman, un Verdunois d’origine âgé de 37 ans qui a grandi dans l’organisation du Canadien avant de guider les Blues de Saint-Louis à trois participations à la finale de la coupe Stanley entre 1968 et 1970. Bowman, qui restera en poste jusqu’en 1979, connaîtra beaucoup de succès à Montréal, remportant cinq coupes Stanley en huit saisons. Même s’il a été couronné par une coupe Stanley, le court passage de MacNeil -sept mois !- a aussi été marqué par plusieurs controverses, dont une impliquant le vétéran Henri Richard. Pour le remplacer, le Canadien fait appel à Scotty Bowman, un Verdunois d’origine âgé de 37 ans qui a grandi dans l’organisation du Canadien avant de guider les Blues de Saint-Louis à trois participations à la finale de la coupe Stanley entre 1968 et 1970. Bowman, qui restera en poste jusqu’en 1979, connaîtra beaucoup de succès à Montréal, remportant cinq coupes Stanley en huit saisons. Source : La Presse, 10 août 1971, p.B2, 11 juin 1971, p.B1.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...