Nomination du premier conseil d’administration de la Société générale de financement

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Les douze directeurs temporaires auront à mettre en marche cette institution qui a pour but d’aider à l’émancipation économique des entreprises québécoises. Selon « Le Manifeste du Parti libéral du Québec », paru en 1962, la SGF permettra en effet au Québec d’utiliser « ses propres capitaux pour mettre en valeur ses propres richesses et pour édifier chez nous un vaste réseau d’industries de transformation. » René Paré, président de la Société des Artisans (coopérative d’assurance), écrivait dans une lettre adressé au premier Jean Lesage
en juillet 1962 : « Si nous voulons que le groupe (canadien-français) ait sa civilisation et sa culture propres, il est extrêmement important qu’il se donne ses propres sociétés économiques, conduites par les siens et menées à la française. La SGF n’a pas d’autre raison d’être. » La SGF a été créée grâce à une loi adoptée par l’Assemblée législative, le 6 juillet 1962. À l’origine, elle est financée par le gouvernement 5 millions de dollars), les Caisses populaires Desjardins (5 millions de dollras) et les entreprises privées (6,1 millions de dollars). Son premier président est René Paré. Les douze directeurs temporaires auront à mettre en marche cette institution qui a pour but d’aider à l’émancipation économique des entreprises québécoises. Selon « Le Manifeste du Parti libéral du Québec », paru en 1962, la SGF permettra en effet au Québec d’utiliser « ses propres capitaux pour mettre en valeur ses propres richesses et pour édifier chez nous un vaste réseau d’industries de transformation. » René Paré, président de la Société des Artisans (coopérative d’assurance), écrivait dans une lettre adressé au premier Jean Lesage
en juillet 1962 : « Si nous voulons que le groupe (canadien-français) ait sa civilisation et sa culture propres, il est extrêmement important qu’il se donne ses propres sociétés économiques, conduites par les siens et menées à la française. La SGF n’a pas d’autre raison d’être. » La SGF a été créée grâce à une loi adoptée par l’Assemblée législative, le 6 juillet 1962. À l’origine, elle est financée par le gouvernement 5 millions de dollars), les Caisses populaires Desjardins (5 millions de dollras) et les entreprises privées (6,1 millions de dollars). Son premier président est René Paré. Source : Pierre Duchesne, Jacques Parizeau, biographie, 1930-1970, tome 1, Le Croisé, Montréal, Québec Amérique, 2001, pages 245-259. Paul-André Linteau, René Durocher, Jean-Claude Robert, François Ricard, Histoire du Québec contemporain : le Québec depuis 1930, Montréal, Boréal, 1986, p.429-438.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...