Nos enfants meurent en si grand nombre

, par Jean Provencher

Il y a cent ans, l’été, beaucoup d’enfants mouraient dans les villes québécoises. Le 18 avril 1908, à la veille de la saison estivale, le quotidien montréalais La Patrie sent le besoin de revenir sur le sujet. Non seulement Montréal est la ville où il meurt le plus d’enfants relativement aux autres cités du monde, […]

Voir en ligne : http://jeanprovencher.com/2015/04/2...