Nostalgie et fierté : Construction mémorielle dans la collection « Aux limites de la mémoire »

Andrée Fortin
| :
La collection « Aux limites de la mémoire » des Publications du Québec compte 25 ouvrages de photographies anciennes, c’est-à-dire de la seconde moitié du XIXe siècle à la seconde moitié du XXe. Chacun des ouvrages retrace le passage de la société traditionnelle à la société moderne en mettant l’accent, selon les cas, sur un ou l’autre aspect de ce passage. Ce qui m’intéresse ici, c’est le récit qu’ensemble ils forment, ce qu’ils présentent du passé et sous quel mode ils le font. L’analyse se penche dans un premier temps sur les photos elles-mêmes et dans un second temps sur les commentaires qui les accompagnent. En général, les photos d’archives véhiculent de l’émotion, et celle portée par la collection est en tension entre la nostalgie et la fierté, celle du temps où tout était possible, où la modernité se mettait en marche.
| :
The collection « Aux limites de la mémoire » of Publications du Québec contains 25 books of old photographs from the second half of the 19th century to the second half of the 20th century. Each of the works retraces the transition from traditional society to modern society, emphasizing, as the case may be, one or the other aspect of this passage. That which is of interest to me is the story that they tell together, their representation of the past and the way this is done. The analysis looks firstly at the photos themselves and secondly at the comments which accompany them. Archival photos portray emotion and the collection shows a mix of nostalgia and pride for a time when all seemed possible, a time when modernity began.

Voir en ligne : http://id.erudit.org/iderudit/1045198ar

Dans la même rubrique