Nous n’arriverons jamais à domestiquer la foudre

, par Jean Provencher

Et il y aurait une longue histoire à écrire sur les manières dont se manifeste cette si grande force de la nature, tellement dangereuse. J’attrape dans l’hebdomadaire de Saint-Hyacinthe, La Tribune, du 10 août 1894, deux événements. Pour le premier, on se transporte à Deschaillons, sur les rives du Saint-Laurent, pour l’autre à Saint-Agnès de […]

Voir en ligne : http://jeanprovencher.com/2015/08/0...