Nous voilà au Bic, dans le Bas-Saint-Laurent

, par Jean Provencher

Dépouillant la presse ancienne, il y a parfois des passages qui font rêver. La belle température dont nous jouissons depuis quelques jours permet à nos cultivateurs de commencer leurs semailles. Le beau temps est toujours précieux, non seulement pour le fermier, mais pour tout le monde. Le temps est arrivé des promenades sur l’eau, au […]

Voir en ligne : http://jeanprovencher.com/2017/05/0...