Obtention de quatre trophées par le gardien du Canadien de Montréal, Carey Price

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Cinquième choix au repêchage de la LNH en 2005, Carey Price a évolué pendant toute sa carrière professionnelle au sein du Canadien de Montréal. Après des débuts inégaux, il s’affirme comme l’un des piliers de l’équipe et l’un des meilleurs gardiens de la LNH. Il joue un rôle de premier plan dans la conquête canadienne de l’or aux Jeux olympiques de Sotchi, en 2014. En 2014-2015, Price connaît une saison remarquable. Il remporte 44 victoires, un sommet historique pour le Canadien qui termine au premier rang de la division Atlantique. De plus, l’athlète de 27 ans, originaire de la Colombie-Britannique, domine le circuit pour la moyenne de buts alloués (1,96) et le taux d’efficacité (,933). Malgré l’élimination de l’équipe en deuxième ronde des séries, face au Lightning de Tampa Bay, Price obtient quatre trophées lors du gala annuel de fin d’année de la LNH, le 24 juin. Il s’agit du Hart (joueur le plus utile), du Ted-Lindsay (le meilleur joueur élu par ses pairs), du Georges-Vézina (le meilleur gardien par un vote des directeurs généraux) et du William-Jennings (le moins de buts accordés par un gardien de but), ex aqueo avec Corey Crawford des Blackhawks de Chicago. Lors de la cérémonie, Price remercie ses coéquipiers et déclare qu’il aurait de loin préféré terminer la saison avec la coupe Stanley. Cette récolte de quatre trophées individuels constitue une première à Montréal depuis Guy Lafleur au cours des années 1970 (le trophée Ted-Lindsay portait alors le nom de Lester-B.-Pearson). Cinquième choix au repêchage de la LNH en 2005, Carey Price a évolué pendant toute sa carrière professionnelle au sein du Canadien de Montréal. Après des débuts inégaux, il s’affirme comme l’un des piliers de l’équipe et l’un des meilleurs gardiens de la LNH. Il joue un rôle de premier plan dans la conquête canadienne de l’or aux Jeux olympiques de Sotchi, en 2014. En 2014-2015, Price connaît une saison remarquable. Il remporte 44 victoires, un sommet historique pour le Canadien qui termine au premier rang de la division Atlantique. De plus, l’athlète de 27 ans, originaire de la Colombie-Britannique, domine le circuit pour la moyenne de buts alloués (1,96) et le taux d’efficacité (,933). Malgré l’élimination de l’équipe en deuxième ronde des séries, face au Lightning de Tampa Bay, Price obtient quatre trophées lors du gala annuel de fin d’année de la LNH, le 24 juin. Il s’agit du Hart (joueur le plus utile), du Ted-Lindsay (le meilleur joueur élu par ses pairs), du Georges-Vézina (le meilleur gardien par un vote des directeurs généraux) et du William-Jennings (le moins de buts accordés par un gardien de but), ex aqueo avec Corey Crawford des Blackhawks de Chicago. Lors de la cérémonie, Price remercie ses coéquipiers et déclare qu’il aurait de loin préféré terminer la saison avec la coupe Stanley. Cette récolte de quatre trophées individuels constitue une première à Montréal depuis Guy Lafleur au cours des années 1970 (le trophée Ted-Lindsay portait alors le nom de Lester-B.-Pearson). Source : http://www.rds.ca/hockey/canadiens/price-frappe-un-grand-chelem-1.2469086  ;
http://ici.radio-canada.ca/sports/hockey/2015/06/24/004-lnh-trophees-carey-price.shtml  ;
http://www.lapresse.ca/sports/hockey/201506/26/01-4881051-trevor-timmins-a-eu-laudace-de-repecher-carey-price.php

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...