Obtention du Félix du groupe de l’année par le groupe Vilain Pingouin

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Le rock cru, rugueux et « authentique » de Vilain Pingouin est précurseur de la vague des groupes rock québécois qui naissent au début des années 90. Le premier album éponyme remporte un grand succès et le groupe reçoit en 1991 le Félix du groupe de l’année à l’ADISQ. À l’automne 1992, Vilain Pingouin sort son deuxième album « Roche et roule », plus rock’ roll que jamais, et remporte le Félix de l’album rock de l’année. Par la suite, l’album est lancé en France sur étiquette Boucherie Productions et continue d’accumuler les succès au Québec ou il est certifié or (vente de plus de 50 000 exemplaires). En avril 1998, après quatre ans d’absence, Vilain Pingouin présentera son nouvel album « Y’é quelle heure ». Parmi les succès du groupe, notons « P’tite vie, p’tite misère », « Salut Salaud » et « Le train ».Le rock cru, rugueux et « authentique » de Vilain Pingouin est précurseur de la vague des groupes rock québécois qui naissent au début des années 90. Le premier album éponyme remporte un grand succès et le groupe reçoit en 1991 le Félix du groupe de l’année à l’ADISQ. À l’automne 1992, Vilain Pingouin sort son deuxième album « Roche et roule », plus rock’ roll que jamais, et remporte le Félix de l’album rock de l’année. Par la suite, l’album est lancé en France sur étiquette Boucherie Productions et continue d’accumuler les succès au Québec ou il est certifié or (vente de plus de 50 000 exemplaires). En avril 1998, après quatre ans d’absence, Vilain Pingouin présentera son nouvel album « Y’é quelle heure ». Parmi les succès du groupe, notons « P’tite vie, p’tite misère », « Salut Salaud » et « Le train ». Source : http://www.adisq.com/adisq2000/artistes/construction/construction.html  ;
La Presse, 15 octobre 1991, p.A16.

Voir en ligne : http://bilan3.usherbrooke.ca/bilan/...