Obtention du prix Nobel de la paix par Lester B. Pearson

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Premier Canadien à remporter le prix Nobel de la paix, Pearson était ministre des Affaires extérieures dans le cabinet de Louis Saint-Laurent
au moment de la crise de Suez. De nombreux témoignages de félicitations proviennent d’un peu partout dans le monde pour souligner cet honneur qui vaut à son récipiendaire une somme de 40 000 $. Pearson considère pour sa part que ce prix constitue un « hommage au Canada ». Le 10 décembre, il recevra le prix Nobel à Oslo, en Norvège, en présence de nombreux dignitaires. Le lendemain, il prononcera un discours à l’Université d’Oslo traitant des « quatre aspects de la paix ».Premier Canadien à remporter le prix Nobel de la paix, Pearson était ministre des Affaires extérieures dans le cabinet de Louis Saint-Laurent
au moment de la crise de Suez. De nombreux témoignages de félicitations proviennent d’un peu partout dans le monde pour souligner cet honneur qui vaut à son récipiendaire une somme de 40 000 $. Pearson considère pour sa part que ce prix constitue un « hommage au Canada ». Le 10 décembre, il recevra le prix Nobel à Oslo, en Norvège, en présence de nombreux dignitaires. Le lendemain, il prononcera un discours à l’Université d’Oslo traitant des « quatre aspects de la paix ». Source : La Presse, 15 octobre 1957, p.17, 9 décembre 1957, p.1, 10 décembre 1957, p.1 et 8, et 11 décembre 1957, p.1 et 58.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...