Obtention du prix Paul-Émile-Borduas par Armand Vaillancourt

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

La symbolique de la main tendue revient régulièrement dans les oeuvres de Vaillancourt, exprimant la misère et l’injustice. Parmi les 3 000 créations de cet artiste, soulignons « L’Humain », monument contre la guerre érigé à Chicoutimi en 1959, « Justice », sculpture-fontaine dénonçant l’apartheid, érigée au Palais de justice de Québec en 1980, et « El Clamor », monument érigé à Santo Domingo, en 1985, en hommage aux peuples latino-américains. Le même soir, d’autres personnalités reçoivent un prix du Québec, dont les scientifiques Lionel Boulet et Brenda Milner, ainsi que Francis Mankiewicz, Gilles Hénault, Monique Mercure, Carmen Gill-Casavant et Gérard Bouchard.La symbolique de la main tendue revient régulièrement dans les oeuvres de Vaillancourt, exprimant la misère et l’injustice. Parmi les 3 000 créations de cet artiste, soulignons « L’Humain », monument contre la guerre érigé à Chicoutimi en 1959, « Justice », sculpture-fontaine dénonçant l’apartheid, érigée au Palais de justice de Québec en 1980, et « El Clamor », monument érigé à Santo Domingo, en 1985, en hommage aux peuples latino-américains. Le même soir, d’autres personnalités reçoivent un prix du Québec, dont les scientifiques Lionel Boulet et Brenda Milner, ainsi que Francis Mankiewicz, Gilles Hénault, Monique Mercure, Carmen Gill-Casavant et Gérard Bouchard. Source : La Presse, 29 novembre 1993, p.A5. Denis Turcotte, dir., Reflets du Québec ; des faits, des dates, des personnalités, Québec, éd. Association Québec dans le monde, 1990. L’Encyclopédie du Canada : édition 2000, Montréal, Stanké, 2000, p.2563.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...