Omer Létourneau, une vie toute en musique

, par Instantanés

BAnQ Québec conserve plusieurs fonds d’archives concernant la musique. Des fonds d’organismes artistiques, de compositeurs, de pianistes, de chanteurs et d’interprètes s’y côtoient et recèlent des documents inédits et des manuscrits anciens.

Parmi ceux-ci, le fonds Omer Létourneau (P441) est particulièrement digne d’intérêt. Parmi les pionniers de la musique au Québec, Omer Létourneau fait figure d’incontournable. Son fonds d’archives demeure l’un des secrets les mieux gardés du centre de BAnQ Québec.

Après plusieurs années d’étude d’orgue et de piano, Létourneau remporte, en 1913, le prestigieux Prix d’Europe. La bourse qu’il obtient lui permet de perfectionner sa formation musicale pendant deux ans à Paris. Malheureusement, son séjour est interrompu par la guerre en 1914, et il doit revenir à Québec. L’année suivante, il devient titulaire des orgues de Saint-Sauveur, succédant ainsi à son maître Joseph-Arthur Bernier. Il occupe ce poste de 1915 à 1954.

 

Omer Létourneau à l’orgue de l’église Saint-Sauveur à Québec [vers 1945]. BAnQ Québec (P441,D1,P6)

Omer Létourneau à l’orgue de l’église Saint-Sauveur à Québec [vers 1945]. BAnQ Québec (P441,D1,P6)


 

Entre temps, il enseigne le piano et l’orgue, devient membre de L’Académie de musique de Québec (P379) et fonde la revue La Musique en 1919. La même année, il retourne à Paris pour y compléter sa formation musicale.

De retour à Québec en 1920, on le voit mener de front trois professions qui lui permettent de prendre une place prépondérante dans la vie musicale de Québec. En plus d’être musicien et compositeur, il occupe un poste de professeur de solfège et de dictée musicale à l’Université Laval de 1925 à 1934. Homme d’affaires, il fait l’achat, en 1934, de la maison de musique Gauvin & Courchesne. Elle devient alors la Procure générale de musique ltée et la principale boutique de musique de l’époque. La plupart des établissements et des musiciens professionnels de Québec et des environs s’y approvisionnent en instruments et en musique imprimée.

L’édition musicale occupe également une place importante au sein de la Procure générale de musique. Les œuvres musicales et les ouvrages didactiques d’Omer Létourneau y sont publiés et diffusés, ainsi que quelques pièces de Joseph-Arthur Bernier, François BrassardLéon Destroismaisons et Joseph Vézina.

Au long catalogue de ses œuvres, il faut accorder une attention particulière à ses trois opérettes : Vive la Canadienne (1924), Coup d’soleil (1930) et Mam’zelle Bébé (1933). Elles ont toutes les trois été présentées avec succès au Palais Montcalm et chantées ailleurs au Québec.

 

« Vive la canadienne! » Opérette en trois actes. Final de l’Acte I : Grande scène musicale [1924?]. BAnQ Québec (P441, 1960-01-261/1)

« Vive la canadienne ! » Opérette en trois actes. Final de l’Acte I : Grande scène musicale [1924 ?]. BAnQ Québec (P441, 1960-01-261/1)

 

« Vive la canadienne! » Opérette en trois actes. Livret de J.-Eugène Corriveau et Aimé Plamondon, janvier 1930. BAnQ Québec (P441, 1960-01-261/1)

« Vive la canadienne ! » Opérette en trois actes. Livret de J.-Eugène Corriveau et Aimé Plamondon, janvier 1930. BAnQ Québec (P441, 1960-01-261/1)

 

BAnQ Québec possède les manuscrits de ces opérettes, ainsi que des originaux et copies de plusieurs messes, des cantiques pour solo ou chœur, des cantates, des pièces instrumentales pour piano, violon et orgue, ainsi que des mélodies et harmonisations de musiques folkloriques. Nous y retrouvons entre autres la fameuse chanson-thème du Carnaval de Québec, « Salut Bonhomme », dont la musique est composée par Omer Létourneau en 1956.

 

« Salut Bonhomme ». Paroles de Cécile Bouchard et musique d’Omer Létourneau, 1960. BAnQ Québec (P441, 2003-09-005/1)

« Salut Bonhomme ». Paroles de Cécile Bouchard et musique d’Omer Létourneau, 1960. BAnQ Québec (P441, 2003-09-005/1)

 

Catherine Lavoie, technicienne en documentation – BAnQ Québec

 

En complément :

Le fonds Omer Létourneau, comme plusieurs autres, a été exposé au centre de BAnQ Québec dans le cadre des Journées de la culture 2016. Ce fut l’occasion pour deux sopranos, Catherine Lavoie, technicienne en documentation, et Marie-Ève Boucher, de redonner vie à d’anciennes partitions canadiennes-françaises conservées au centre d’archives de Québec. Leur prestation a été enregistrée sur le vif et ses meilleurs moments ont été publiés sur la chaîne Youtube de BAnQ.



Les visiteurs de cette exposition purent aussi y admirer deux trésors de la musique religieuse du Québec : un kyriale et un antiphonaire anciens ainsi que d’autres documents originaux du milieu du XVIIIe siècle au début du XXe siècle tirés de fonds d’archives à caractère musical : le fonds Joseph Vézina (P326) et le fonds de la Broquerie Fortier (P596).

Cet article Omer Létourneau, une vie toute en musique est apparu en premier sur Instantanés.

Voir en ligne : http://blogues.banq.qc.ca/instantan...