On entend d’ici la joie des gens des champs

, par Jean Provencher

La nouvelle provenant de Québec et datée du 25 septembre 1888 est publiée deux jours plus tard dans Le Nord de Saint-Jérôme. Un changement favorable dans la température a causé de grandes réjouissances dans les environs. Plusieurs cultivateurs qui avaient coupé leur avoine il y a quelque temps, craignant un autre changement défavorable, ont mis […]

Voir en ligne : http://jeanprovencher.com/2015/09/2...