On ne badine pas lors de la Révolution française

, par Jean Provencher

Un citoyen de Trois-Rivières l’apprend en 1793. M. Benjamin Sulte a découvert que parmi les guillotinés de la Révolution française il y avait un Canadien-français. Ce Canadien-français était natif des Trois-Rivières et s’appelait Antoine Beaupré. Il se trouvait en France au début de la Révolution et, croyant, dans sa candeur naïve que la devise du […]

Voir en ligne : http://jeanprovencher.com/2018/08/0...