On se bat en bas !

, par Jean Provencher

J’en étais donc là de mes réflexions, quand des cris de colère m’ont fait relever la tête et regarder à la fenêtre. Vingt, trente galopins, de cinq à dix ans, sont rassemblés en bas, dans la rue, et font cercle autour de deux gamins qui se battent avec un entrain magnifique. L’un des deux combattants […]

Voir en ligne : http://jeanprovencher.com/2014/06/2...