Ouverture d’un grand jamboree sur l’île Sainte-Hélène

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Manoeuvres, exercices et cérémonies ponctuent ces trois jours d’activités au cours desquels des scouts du Québec et même de la Nouvelle-Angleterre établissement leur campement sur l’île Sainte-Hélène. Parmi les personnalités présentes à ce jamboree on retrouve le maire de Montréal, Adhémar Raynault, l’aumônier général de la Fédération des Scouts catholiques de la province de Québec, Mgr Eugène Laflame, et l’archevêque de Québec, le cardinal Rodrigue Villeneuve. Ce dernier profite de son discours pour lancer à ses jeunes auditeurs : « Il me paraissait opportun de consacrer par ma présence l’encouragement que nous donnons à vos chefs pour l’avènement d’un scoutisme plus fécond et pour la défense des intérêts catholiques du Québec (...) Soyez des patriotes, mais avant tout des catholiques et des Canadiens français. Ne négligeons jamais les intérêts nationaux. Servez-vous de vos groupements pour les faire valoir et les faire défendre. Soyez des fils soumis de l’Église et de celui qui la représente sur terre, le Souverain Pontife. » Ce jamboree serait le premier du genre à se tenir au Canada depuis 1934. Manoeuvres, exercices et cérémonies ponctuent ces trois jours d’activités au cours desquels des scouts du Québec et même de la Nouvelle-Angleterre établissement leur campement sur l’île Sainte-Hélène. Parmi les personnalités présentes à ce jamboree on retrouve le maire de Montréal, Adhémar Raynault, l’aumônier général de la Fédération des Scouts catholiques de la province de Québec, Mgr Eugène Laflame, et l’archevêque de Québec, le cardinal Rodrigue Villeneuve. Ce dernier profite de son discours pour lancer à ses jeunes auditeurs : « Il me paraissait opportun de consacrer par ma présence l’encouragement que nous donnons à vos chefs pour l’avènement d’un scoutisme plus fécond et pour la défense des intérêts catholiques du Québec (...) Soyez des patriotes, mais avant tout des catholiques et des Canadiens français. Ne négligeons jamais les intérêts nationaux. Servez-vous de vos groupements pour les faire valoir et les faire défendre. Soyez des fils soumis de l’Église et de celui qui la représente sur terre, le Souverain Pontife. » Ce jamboree serait le premier du genre à se tenir au Canada depuis 1934. Source : La Presse, 28 août 1937, p.54, 30 août 1937, p.11-12.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...