Ouverture de la conférence internationale de la francophonie

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

La délégation québécoise, qui a à sa tête le député unioniste de Montcalm, Marcel Masse
, se distingue de la délégation d’Ottawa qui est dirigée par le secrétaire d’État canadien, Gérard Pelletier
. Malgré des compromis, les déchirements entre les représentants des deux paliers de gouvernement continuent cependant de s’afficher au grand jour. Un discours prononcé par le secrétaire d’État Pelletier est même brièvement interrompu par un « Vive le Québec libre » lancé par l’artiste Pauline Julien qui est sur place. La délégation québécoise, qui a à sa tête le député unioniste de Montcalm, Marcel Masse
, se distingue de la délégation d’Ottawa qui est dirigée par le secrétaire d’État canadien, Gérard Pelletier
. Malgré des compromis, les déchirements entre les représentants des deux paliers de gouvernement continuent cependant de s’afficher au grand jour. Un discours prononcé par le secrétaire d’État Pelletier est même brièvement interrompu par un « Vive le Québec libre » lancé par l’artiste Pauline Julien qui est sur place. Source : Pierre Godin, La poudrière linguistique, Montréal, Boréal, 1990, p.219-240.
Claude Morin, L’art de l’impossible, la diplomatie québécoise depuis 1960, Montréal, Boréal, 1987, 470 pages.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...